French

French

English

Spanish

German

Italian

Catalan

Un devis ? Contactez nous au 03.66.72.43.41

+ 55% en un an : à quoi jouent les Français sur leurs smartphones ?

+ 55% en un an : à quoi jouent les Français sur leurs smartphones ?

Il y a cinq ans, le lancement de l’iPhone révolutionnait le marché du mobile. Depuis, les applications se sont multipliées de façon exponentielle. Quelles sont les plus populaires ? Selon une étude Comscore, 27,2% des Français jouent sur leurs mobiles même si l’hexagone reste à la traîne au niveau européen (les Anglais sont 52,4% à jouer sur leurs smartphones)

En juin 2007, Apple révolutionne le marché du mobile et des acteurs des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) avec le lancement de l’iPhone. C’est une « révolution » car pour la première fois l’internet mobile devient simple d’utilisation et présente de nouveaux horizons de développement pour ce marché qui éprouvait quelques difficultés à se renouveler.

Révolution aussi car Apple a réussi à créer un modèle économique unique qui a bouleversé les opérateurs et constructeurs et qui les incita à l’imiter avec les applications. 
Tout comme la voiture est un prolongement de son « chez soi », l’objet mobile est une partie intégrante de l’espace personnel. La mobilité permet à chaque utilisateur de transporter avec lui quotidiennement son espace personnel et son intimité (documents personnels, photos, vidéos, contacts, applications).
Dans ce contexte, l’individu, en particulier la plus jeune génération (la digital native), veut pour sa vie quotidienne, l’accès à un monde globalement numérique et interconnecté. Pour lui, la modernité se matérialise par la possession d’un objet nomade communicant destiné à du divertissement et des services n’importe où, n’importe quand et avec n’importe quel équipement (l’individu ATAWAD: Anytime, Anywhere, Any Device) sans aucune attache physique (MOBIQUITÉ).
Avec plus de 550 000 applications sur l’Appstore et 450 000 sur Google Play, les 19 millions de mobinautes11 français ont désormais le choix ! Plutôt zappeurs et pressés les utilisateurs mènent la vie dure aux applications, leur durée de vie dans leurs téléphones ne dépasse pas souvent les trois mois ! Avec 11 applications utilisées quotidiennement sur une trentaine installées.
Ces petits programmes présentés sous la forme d’un icône simple, retiennent toute l’attention de leurs utilisateurs mais aussi des marques et médias qui ont investi en masse sur ce support.
Si les applications de Google, iTunes, Youtube et Pages Jaunes arrivent en tête des applications les plus utilisées3, les jeux et les réseaux sociaux ont aussi la part belle. Facebook et Twitter agglutinent une bonne partie de 13 millions de mobinautes actifs français.4  Avec la géolocalisation, les possibilités de partage de bons plans et autres affaires ponctuelles géolocalisées ouvrent également de nouvelles possibilités pour les marques pour captiver les consommateurs et/ou fans.
Le jeu Angry Birds est depuis longtemps le jeu le plus vendu et utilisé au monde sur l’Appstore et Google Play avec un milliard de téléchargements. Un jeu simple, bête et méchant qui fait passer le temps lorsqu’on se trouve en salle d’attente chez le docteur ou dans le bus. Le Studio de développement de jeu basé en Finlande, Rovio son éditeur, au delà de ses multiples jeux basés sur la même recette, gagne également des revenus confortables grâce aux produits dérivés  (peluches, tee-shirts…) vendus sous forme de licences.
De nombreuses marques se sont aussi lancées dans la brèche de l’Advergaming (jeu publicitaire). Durex, Oasis, Freedent… captivent leur fans avec des applications divertissantes et non intrusives (pas trop du moins). Cependant la plupart des applications sont utilisées dans les temps morts avec une moyenne de trois minutes trente passée sur une application. C’est aux marques et éditeurs d’applications d’innover perpétuellement en proposant du contenu régulièrement à jour ou des services uniques entrainant un usage récurrent.
Les Smartphones ont aussi pris le pas sur les appareils photos grâce à des capteurs de plus en en plus performant et des applications comme Instagram (rachetées récemment par Facebook) qui voient leur usages exploser. Plus de 55 millions l’ont adopté et partagent leurs moments les plus intimes avec leurs amis sur les réseaux sociaux en deux taps sur l’écran.
Les applications offrent aussi aux médias l’opportunité de toucher au plus prés leurs lecteurs (dans leur poche).C’est aussi de nouvelles possibilités de rentabiliser leurs investissements grâce au Kiosque d’Apple par exemple et son système d’abonnement avec achats intégrés. Le Monde, Libération, Le Figaro, L’Express et autres grands groupes de presse ont largement investi sur les applications qu’ils ont étendu à l’ensemble du parc de mobile et de tablettes.
Avec les applications service, la marque sponsorise et associe son image au service rendu par l’application. C’est le carnet de santé de la GMF (Santé Pass GMF), l’annuaire des Pages Jaunes ou encore l’application de prédictions des marées du SHOM que Wazapp lancera prochainement garantissant aux utilisateurs un véritable service et une récurrence d’usage.
Les performances vidéos, les débits augmentant, regarder la télévision sur son mobile est aussi le quotidien de nombreux utilisateurs français (ils sont 28%)5 qui emportent leur mobile jusque dans leur lit !
 Le succès d’une application réside dans la simplicité, l’innovation, le service ou le divertissement offert. Inutile de créer une application « Couteau Suisse » qui fait tout moyennement ou mal. Mieux vaut créer une application qui offre une seule fonctionnalité mais qui la fasse bien.
Les applications embarquées et connectées sont au cœur de toutes les prochaines innovations technologiques. De l’autoradio à la télévision en passant par le mobile et les tablettes. Vous ne pourrez plus vous en passer…

Retrouvez cet article sur Atlantico